Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Roland - Algrange d'hier à aujourd'hui

La pierre dite " des Croates " à Algrange

8 Mars 2015, 11:57am

Publié par R.S.

Depuis plus de 6 ans je me bats pour que cette "Pierre" retrouve une place digne d'elle à Algrange, mais personne n'a de solution.....
Historique:
Le nom d'Algrange apparaît officiellement dans un document daté du 25 novembre 875 qui nous montre que ce village était sous tutelle ecclésiastique sous le règne de Louis le Germanique, confirmant au couvent de Sainte Glossinde de Metz une charte donnant des droits de propriétés sur Alkeringis.
La ferme du Batzenthal est mentionnée en 1147 sous le nom de Bacendal. Cette ferme appartenait à la prévôté de Thionville et à partir de cette date était propriété de l'abbaye de Villers-Bettnach jusqu'en 1789. 
Le dernier bâtiment datée de 1726 fut démoli en avril 1968.
Un autre document datant de 1193, témoigne que le ban d'Algrange s'étendait au moins jusqu'à la vallée de la Fensch. En 1193, Robert 1er, seigneur de Florange, offrait à l'abbaye de Justemont le cours du ruisseau de Fontoy, d'Algrange jusqu'au moulin de Knutange, avec interdiction à quiconque de construire ni au-dessus ni au-dessous un moulin sans le consentement de l'abbaye...
Les Algrangeois ont certainement voulu s'éloigner de la route militaire Hayange-Fontoy et placer leur village plus loin dans la vallée.
En 1625, Algrange était géré par la seigneurie de Florange, puis à l'Ecoutêterie d'Oeutrange.

Puis survint la guerre de trente ans (1618-1648)
Cette guerre connût 4 périodes:
- La bohémique et palatine de 1618 à 1625
- La Danoise de 1625 à 1629
- La Suédoise de 1630 à 1635, avec d'un côté la France de Richelieu allié aux Hollandais et aux Suédois et de l'autre, l'armée de Ferdinand II composée de Croates, de Hongrois et de Polonais.
- La Française ou franco-suédoise de 1635 à 1648 avec d'un côté les armées de Lorraine du duc Charles IV et de l'autre celle du roi de France.

Pour le village d'Algrange, l'année 1636 restera gravée dans les mémoires. On l'appelait l'an de la mortalité ou l'an des Croates, tant les populations de Lorraine avaient été exterminées, les villages pillés, brûlés ou abandonnés...
La pierre dite " des Croates " à AlgrangeLa pierre dite " des Croates " à Algrange
 En 1636, Algrange fut entièrement incendié par les Croates telle le prouve cette pierre avec son inscription qui fut récupérée lors de la démolition de la maison au n°5 place du marché, lors de la construction du tramway en 1911.
Elle témoigne de la reconstruction d'Algrange après la guerre de trente ans.

Sur cette pierre y est inscrit:
1636. Ist dies Dorff durch die Croaten ganz abgebran wordn.
1650. Ist dies Hauss durch N.Scharff von Diedenhofen erbaut wordn

Traduction:
1636. Ce village a été totalement détruit par les Croates
1650. Cette maison a été reconstruite par N. Scharff de Thionville
Maison en 1906 avec la pierre donnant la date de sa construction
Maison en 1906 avec la pierre donnant la date de sa constructionMaison en 1906 avec la pierre donnant la date de sa construction

Maison en 1906 avec la pierre donnant la date de sa construction

En 1911, la maison qui portait cette pierre fut démolie pour le passage du tramway et fut réinsérée dans le bâtiment construit qui servit de banque

Aricles de 1911 et 1912Aricles de 1911 et 1912
Aricles de 1911 et 1912Aricles de 1911 et 1912

Aricles de 1911 et 1912

Elle fut replacée sur la façade de la banque

La pierre dite " des Croates " à Algrange
La pierre dite " des Croates " à Algrange
Puis après la démolition du bâtiment elle fut sauvegardée par M. MARCOLLIN et elle fut replacée sur la façade actuelle du n° 99a de la rue Clemenceau (magasin de M. RODA)
Ce bâtiment ayant eut plusieurs transformations (maison de la presse et en dernier la Poste)
La pierre dite " des Croates " à AlgrangeLa pierre dite " des Croates " à Algrange
Elle est aujourd'hui recouverte de peinture de façade et on n'arrive pratiquement plus à lire le texte. 
Informée, la municipalité d'Algrange et le Val de Fensch ont promis de redonner toute sa valeur à cette "pierre historique" et de la mettre dans les objets classés du patrimoine de la vallée. Mais lors de l'inventaire fait par la CAVF, le maire a oublié d'en parler et elle ne fut pas répertoriée...
Réponse reçue le 23 novembre 2010 du Président du Val de Fensch
De la part du président Philippe TARILLON,
Monsieur,
Suite à votre demande relative à une éventuelle action engagée par la Communauté d'agglomération du Val de Fensch sur la pierre des Croates sise à Algrange, je vous informe que cet élément n’a pas été recensé dans l’inventaire du patrimoine du Val de Fensch réalisé en 2003 sur l’ensemble du territoire de la vallée en collaboration avec le service de l’Inventaire Général.
En outre, je vous informe que malgré l’intérêt que peut revêtir cet élément du patrimoine vernaculaire de la vallée de la Fensch, la Communauté d'agglomération du Val de Fensch n’a pas compétence à financer les travaux sur du patrimoine non inscrit à l’inventaire.
Par ailleurs, cet élément faisant partie intégrante d’un immeuble d’habitation privée, je vous précise qu’aucune disposition communautaire n’est prévue à cet effet.
Je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.
Le Président
La pierre dite " des Croates " à AlgrangeLa pierre dite " des Croates " à Algrange
Commenter cet article
U
En gros, ça veut dire....circulez y a rien à voir !
Répondre
P
J'apprécie votre blog, n'hésitez pas a visiter le mien.
Cordialement
Répondre