Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Roland - Algrange d'hier à aujourd'hui

Population ouvrière et besoins en logements à Algrange en 1930

9 Mars 2019, 07:45am

Publié par R.S.

La situation concernant les besoins en logements pour la commune d'Algrange en 1930 était à l'ordre du jour lors des réunions du Conseil Municipal et un rapport avait été demandé à l'Office Public d'Habitations à bon marché......

Population ouvrière et besoins en logements à Algrange en 1930
Rapport sur les besoins en logements de la commune d'Algrange.
         La commune d'Algrange, au centre de l'Industrie Minière et Métallurgique, ayant sur son territoire:
1) la mine d'Angevillers occupant environ 1200 ouvriers
2) la mine Burbach occupant environ 400 ouvriers
3) la mine Sainte-Barbe occupant environ 230 ouvriers
4) la mine Rochonvillers occupant environ 200 ouvriers
5) la mine de Fontoy occupant environ 80 ouvriers
6) la Société Métallurgique de Knutange (Hauts-Fourneaux, Aciéries,Laminoirs..) occupant environ 5000 ouvriers, comptait lors du recensement du 6 mars 1926, 9473 habitants dont le chiffre dépasse aujourd'hui les 10 000.
Un grand nombre de familles avec 3 et plus d'enfants sont logées que très primitif ayant à leur disposition qu'un appartement, ou même qu'une ou deux mansardes.
Il est à prévoir que la population de la commune augmentera encore pendant quelques années et pourra atteindre le chiffre de 12 à 13 000 habitants, vu que de nombreux ouvriers étrangers mariés, ont encore leurs familles à l'étranger et, dès qu'ils obtiennent des logements, font les démarches pour faire introduire leurs familles en France.
Pour assurer le logement de leurs ouvriers et employés sans distinction de nationalité, les Sociétés Industrielles ont fait construire sur le territoire de notre commune après guerre les logements suivants:
Population ouvrière et besoins en logements à Algrange en 1930
Population ouvrière et besoins en logements à Algrange en 1930
- Mine d'Angevillers 137 dont 95 sont déjà habités
- Mine Burbach 60 logements, à l'exception de 8 à 10, ils sont tous habités
- Mine Rochonvillers, 16 logements, tous habités
- Société Métallurgique, 12 logements d'ouvriers et employés, tous habités.
En outre, elle a en voie de construction 3 maisons d'employés à 1 logement et une maison d'ouvriers à 10 logements.
- L'administration des chemins de fer, 8 logements d'employés, tous occupés.
Ensuite la Société Immobilière de Nilvange a construit pour le compte d'ouvriers, 22 logements d'habitation à bon marché et par l'intervention de propriétaires privés, environ 20 logements ont été construits.
Malgré les efforts faits par les employeurs il y a encore besoin de logements, car un grand nombre de familles nombreuses, désireuses de se rendre acquéreur d'une petite propriété sont intervenus pour profiter des bénéfices de la loi LOUCHEUR et la municipalité d'ALGRANGE a décidé de créer un Office d'habitations à bon marché, dont le programme prévoit la construction de 100 maisons d'habitation à bon marché pendant les années 1931 et 1932, dans le but de remédier définitivement à la crise de logements dans la commune.
Algrange, le 4 février 1930
Le Maire
Population ouvrière et besoins en logements à Algrange en 1930
Population ouvrière et besoins en logements à Algrange en 1930

La loi Loucheur du 13 juillet 1928, a été votée à l'initiative de Louis LOUCHEUR, ministre du Travail et de la Prévoyance sociale entre 1926 et 1930, et prévoyait l'intervention financière de l'État pour favoriser l'habitation populaire.

Commenter cet article
C
Bonsoir,
Un bel article sur cette nécessité, et avec le temps, il semble que les besoins sont toujours là.
Bonne soirée
@mitiés
Répondre