Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Roland - Algrange d'hier à aujourd'hui

N° 65 rue Foch à Algrange - Alimentation - Epicerie fine - Habitation

21 Mai 2019, 07:00am

Publié par R.S.

A son origine ce bâtiment devait abriter un autre commerce, mais lequel? Quand M. Joseph MONTENACH ouvre en juin 1930 ce magasin, la maison portait le n° 113 de la rue Foch. A cette époque il devint un magasin d'alimentation, d'épicerie fine, de vins et liqueurs. Dans les années 60, il sera sous l'enseigne " CODEC ". 

N° 65 rue Foch à Algrange - Alimentation - Epicerie fine - HabitationN° 65 rue Foch à Algrange - Alimentation - Epicerie fine - Habitation
N° 65 rue Foch à Algrange - Alimentation - Epicerie fine - Habitation

Dans les années 60, M. Joseph MONTENACH y exerce sous l'enseigne " CODEC ". 

N° 65 rue Foch à Algrange - Alimentation - Epicerie fine - Habitation

Puis c'est la fille Irène MONTENACH qui reprend le commerce avec son époux Camille GOLDSTEIN toujours sous l'enseigne " CODEC "

N° 65 rue Foch à Algrange - Alimentation - Epicerie fine - Habitation
N° 65 rue Foch à Algrange - Alimentation - Epicerie fine - HabitationN° 65 rue Foch à Algrange - Alimentation - Epicerie fine - Habitation

Une fois la retraite arrivée, le couple mis en gérance le commerce qui fut tenu quelques temps par M. PENTASSUGLIA B. Puis il fut fermé et le rideau restera baissé jusqu'à sa transformation en appartements en 2013....

 

 

N° 65 rue Foch à Algrange - Alimentation - Epicerie fine - HabitationN° 65 rue Foch à Algrange - Alimentation - Epicerie fine - Habitation
N° 65 rue Foch à Algrange - Alimentation - Epicerie fine - HabitationN° 65 rue Foch à Algrange - Alimentation - Epicerie fine - Habitation
N° 65 rue Foch à Algrange - Alimentation - Epicerie fine - HabitationN° 65 rue Foch à Algrange - Alimentation - Epicerie fine - Habitation
N° 65 rue Foch à Algrange - Alimentation - Epicerie fine - HabitationN° 65 rue Foch à Algrange - Alimentation - Epicerie fine - Habitation
Commenter cet article
U
Bon nombre de commerces algrangeois se sont vus transformés en logement, après leur fermeture. J'ai connu une ville prospère et dynamique où il faisait bon vivre. Aujourd'hui, c'est devenu sinistre.
Répondre
C
Toute une vie en métamorphose.<br /> @mitiés
Répondre