Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Roland - Algrange d'hier et d'aujourd'hui

N° 24 rue Jean Burger à Algrange - Hôtel - Café-restaurant - Cinéma - Habitation

1 Mars 2020, 08:00am

Publié par R.S.

Hôtel, café-restaurant, salle d'entraînement, salle des fêtes, salle de théâtre, cinéma SAX, la Croix d'Or a toute une histoire dont celle de l'enfance de René BIEGER qui l'a raconte sur ce lien.....   http://algrange.et.ses.origines.over-blog.com/article-algrange-histoire-de-la-croix-d-or-et-du-cinema-sax-80848533.html

Au n° 24, rue Jean-Burger, qui s'appelait autrefois rue de la gare et pendant la période allemande Bahnofstrasse, s'élève un bâtiment que de nombreux algrangeois connaissent bien, pour avoir marqué un tant soit peu la vie de la cité aux quatre mines. L'hôtel Europa (Europaïschen Hof) construit dans les années 1880-1890 est devenu l'hôtel de la Croix d'Or lors de son achat par l'abbé SCHANG en 1919.

N° 24 rue Jean Burger à Algrange - Hôtel - Café-restaurant - Cinéma - HabitationN° 24 rue Jean Burger à Algrange - Hôtel - Café-restaurant - Cinéma - Habitation
N° 24 rue Jean Burger à Algrange - Hôtel - Café-restaurant - Cinéma - HabitationN° 24 rue Jean Burger à Algrange - Hôtel - Café-restaurant - Cinéma - Habitation
Pendant longtemps, la salle à l'arrière aura abrité les entraînements de gymnastes locaux, membres de la Société Sportive d'Algrange. La S.S.A. est née en octobre 1919 de la volonté d'un groupe  d'anciens de la société Turnverein de remonter le club (fondée le 4 août 1900), qui fut dissout par ordre des autorités allemandes au début de la première guerre mondiale. (voir mon article sur la chronique du club de gymnastique)

Frère de René, M. Julien BIEGER gymnaste à l'époque, se rappelle bien des séances dans cette grande pièce, sous la direction de M. Frantz NATAL" Ça marchait à la baguette et ensuite, l'équipe participait aux différents concours, notamment en Alsace " témoigne-t-il. Les entraînements sportifs se déroulent pendant la semaine. Les samedis et dimanches, le matériel sportif est mis de côté et on danse alors, dans la grande salle de la Croix d'Or.

N° 24 rue Jean Burger à Algrange - Hôtel - Café-restaurant - Cinéma - Habitation
N° 24 rue Jean Burger à Algrange - Hôtel - Café-restaurant - Cinéma - HabitationN° 24 rue Jean Burger à Algrange - Hôtel - Café-restaurant - Cinéma - Habitation

L'imposante bâtisse compte trois étages et une douzaine de chambres. Au rez de chaussée, une grande salle dans laquelle sont servis les repas des pensionnaires de l'hôtel. " Mais cette salle de restaurant aura connu bien d'autres destinations au fil des années " se remémore René. " Pendant toute cette période d'avant la seconde guerre mondiale, l'endroit a servi de salle des fêtes. En même temps on y passait des films pour les jeunes de la paroisse saint Jean Cela dure même jusqu'en 1947, date à laquelle est créé le cinéma SAX après d'importants travaux.   En 1947, l'établissement a été acheté par la famille de M. Nicolas BEMER.

N° 24 rue Jean Burger à Algrange - Hôtel - Café-restaurant - Cinéma - Habitation
N° 24 rue Jean Burger à Algrange - Hôtel - Café-restaurant - Cinéma - HabitationN° 24 rue Jean Burger à Algrange - Hôtel - Café-restaurant - Cinéma - Habitation
N° 24 rue Jean Burger à Algrange - Hôtel - Café-restaurant - Cinéma - Habitation
Une véritable salle des fêtes: 
La salle de la Croix d'Or, dotée d'un nouveau plafond, redevient alors une salle de fêtes très prisée. On y croise souvent des militaires basés à Angevillers, qui viennent danser au bal de la Croix d'Or.  Dès 1948, la paroisse catholique y rejoue aussi des pièces de théâtre, en langue allemande. " Tout simplement parce que la grande majorité des Algrangeois en y incluant ceux de souche italienne, polonaise, etc... parlaient deux ou trois langues, dont ce patois allemand " explique René.
N° 24 rue Jean Burger à Algrange - Hôtel - Café-restaurant - Cinéma - HabitationN° 24 rue Jean Burger à Algrange - Hôtel - Café-restaurant - Cinéma - Habitation
N° 24 rue Jean Burger à Algrange - Hôtel - Café-restaurant - Cinéma - HabitationN° 24 rue Jean Burger à Algrange - Hôtel - Café-restaurant - Cinéma - Habitation

Le répertoire mêle tragédies et comédies et René se souvient d'une réplique d'un acteur - c'était M. KETTENHOFER  tenant une saucisse à cuire dans sa main, il dit: " Das ist die gute wurst vom REISER " ce qui veut dire: " ça c'est de la bonne saucisse à cuire du REISER ".  Le M. REISER en question tenait la boucherie juste à côté de la Croix d'Or . En bas de la scène, un orchestre accompagnait toujours de sa musique les pièces de théâtre, se souvient René BIEGER. Le septuagénaire revoit encore, situé derrière le comptoir, l'armoire à glace qui servait à rafraîchir les boissons. Car qui se souvient que dans ces années d'après-guerre, on n'avait pas encore de réfrigérateurs électriques. " On y plaçait des pains de glace livrés par la Brasserie de Basse-Yutz. Cela durait une semaine ou plus jusqu'à la fonte totale de la glace " explique René qui, visiblement n'a rien oublié de cette époque.

N° 24 rue Jean Burger à Algrange - Hôtel - Café-restaurant - Cinéma - Habitation
N° 24 rue Jean Burger à Algrange - Hôtel - Café-restaurant - Cinéma - HabitationN° 24 rue Jean Burger à Algrange - Hôtel - Café-restaurant - Cinéma - Habitation

Aujourd'hui, l'hôtel n'est plus. Les chambres qui servaient à loger les ingénieurs de la SMK ont fait place en 1957 à des appartements. La grande salle du rez de chaussée connaîtra la même destinée en 1965. Dans la dernière décennie, le lieu changea encore de propriétaires et la façade fut remise à neuf en 2017.... On peut y découvrir encore quelques motifs sculptés sur la façade.

Aujourd'hui et hier.....
Aujourd'hui et hier.....Aujourd'hui et hier.....
Aujourd'hui et hier.....Aujourd'hui et hier.....
Aujourd'hui et hier.....Aujourd'hui et hier.....

Aujourd'hui et hier.....

Selon M. René BIEGERdes séances de cinéma ont eu lieu tous les dimanches, salle de la Croix d'Or. Puis c'est une vraie salle de cinéma qui fut construite en 1947, à la faveur de travaux dans l'immeuble de l'hôtel dont elle occupera le premier étage. Pour cela, une nouvelle dalle de béton est coulée, pour isoler la salle de cinéma de la salle en dessous, et les fenêtres existantes sont condamnées. " Le cinéma était indépendant " affirme René, il appartenait à M. BORENS et il avait pour enseigne SAX. Il fermera dans la fin des années 60 

N° 24 rue Jean Burger à Algrange - Hôtel - Café-restaurant - Cinéma - Habitation
N° 24 rue Jean Burger à Algrange - Hôtel - Café-restaurant - Cinéma - HabitationN° 24 rue Jean Burger à Algrange - Hôtel - Café-restaurant - Cinéma - Habitation
N° 24 rue Jean Burger à Algrange - Hôtel - Café-restaurant - Cinéma - Habitation

Commenter cet article

Urgo 06/03/2020 09:02

Un bon coup de peinture redonne tout de suite un certain cachet à la bâtisse.