Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Algrange d'hier et d'aujourd'hui -  Le blog d Roland

L'association "Algrange Vivre Ensemble ", le caillou dans la chaussure?

9 Septembre 2020, 17:00pm

Publié par R.S.

Article du Républicain Lorrain du 9 septembre 2020
Portée par les anciens colistiers de Jean-Pierre CERBAI, candidat défait aux élections municipales, la jeune association " Algrange Vivre Ensemble " veut s’imposer comme un acteur majeur de la commune. Une présence mal perçue en mairie selon son président, qui dénonce le traitement particulier dont l’association ferait l’objet. Gaëtan Rieffel, président de l’association Algrange Vivre Ensemble. Dernière arrivée dans le tissu associatif algrangeois, l’association Algrange Vivre Ensemble s’attendait peut-être à un accueil plus chaleureux. Officiellement créée le 24 juillet, la structure est portée par les anciens colistiers de Jean-Pierre Cerbai, parmi lesquels figurent Peggy Mazzero, Gérald Lebourg, Patricia Corion et Géraldine Sall-Huwer, actuels conseillers d’opposition. Depuis cet été, l’association multiplie les initiatives : mise en place d’un accompagnement scolaire en faveur des élèves de la commune, nettoyage des abords du city stade à l’occasion de la Journée mondiale du nettoyage de la planète, organisation d’un événement type « bourse » à l’Étincelle… Mais toutes ont été refusées par la mairie.

 

L'association "Algrange Vivre Ensemble ", le caillou dans la chaussure?
" On ne sera jamais un contre-pouvoir politique "
La présence d' anciens colistiers de Jean-Pierre CERBAI au sein de l’association justifierait ces décisions. C’est en tout cas ce que prétend Gaëtan Rieffel, le président. Selon lui, Patrick PERON en aurait fait une affaire politique : " Il peut y avoir un amalgame, c’est vrai. Mais si on voulait faire de la politique, on n’aurait pas demandé à la mairie de collaborer avec nous. Je suis même prêt à m’engager à ne me présenter à aucune élection ces dix prochaines années. Je l’assure : on ne sera jamais un contre-pouvoir politique ", promet-il, en admettant toutefois " ne pas pouvoir engager [sa parole] pour les autres ". Patrick Peron et lui ne font pas mystère de leur mésentente. Les deux protagonistes ont étalé leurs différends sur les réseaux sociaux. « La majorité qui dénonçait l’attitude d’un autre maire à l’encontre d’une association caritative, utilise les mêmes méthodes », a ainsi dénoncé l’association dans un post Facebook.
Pas de passe-droit ni de blocage.
Pour le maire d'Algrange, les visées politiques de la nouvelle association sont évidentes: " Nous avons les yeux ouverts, nous ne sommes pas dupes ", explique Patrick PERON. Mais ce paramètre n'a rien à voir avec un quelconque traitement de faveur: " Je ne bloquerai aucune activité. Ils seront traités comme les autres associations, mais n'auront pas de passe-droit ". Les refus opposés par la mairie seraient tous justifiés: " Concernant l'accompagnement scolaire, ce n'est pas leur rôle, mais celui de l'Education Nationale, d'autant que le soutien scolaire existe déjà, il est assuré par les enseignants. Sur l'opération de nettoyage, je précise que le city stade dépend de l'école Batzenthal et que les agents communaux sont chargés de l'entretenir, mais je ne suis pas opposé à ce que l'on unisse nos efforts. Enfin les salles sont fermées à toutes les associations à cause du contexte sanitaire ". Ce mardi 8 septembre, le président Gaëtan RIEFFEL était en mairie pour trouver un terrain d'entente....
Commenter cet article

Urgo 04/10/2020 07:23

Eh oui, les chicaneries politiques, c'est dans l'air du temps. Généralement, les idées développées par l'opposition sont plutôt stériles. Ce qui ne veut pas dire que celles de la majorité soient meilleures. Mais, c'est l'électeur qui a le dernier mot.