Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Roland - Algrange d'hier et d'aujourd'hui

Le Café de la Philippsburg ou Philippsbourg à Algrange - Café-restaurant - Habitation

26 Novembre 2012, 10:45am

Publié par R.S.

           Il étaient trois frères de la famille SCHMIDT (la légende en décide ainsi), venus d'Outre-Rhin. Mineurs de profession, ils ont construits aux extrémités d'Algrange, l'un " Jacobsburg " (actuellement la Bellevue), l'autre  " Philippsburg " et le troisième élisait domicile à Hayange et édifiait " Johannesburg ", plus connu sous le vocable de " Fort Chabrol ".
" La Philippsburg ", la clef du " royaume de la nature ". Chose bizarre cette carte envoyée en 1912, de l'inauguration de cette bâtisse avec un drapeau français (ou allemand?) qui flotte au-dessusn

" La Philippsburg ", la clef du " royaume de la nature ". Chose bizarre cette carte envoyée en 1912, de l'inauguration de cette bâtisse avec un drapeau français (ou allemand?) qui flotte au-dessusn

Accroché au flanc ouest des collines qui bordent la vallée secondaire de la Fensch où se blottit Algrange, la maison offre une tour aux regards de la population du quartier Nord de la localité. Pas une seule âme de la cité n'ignorait son aspect peu commun qui tenait d'une retraite de chasse.
Hiver 1915
Hiver 1915

Hiver 1915

La petite-fille du constructeur de la " Phillipsburg ", Mme HABERBUSCH, née SCHMIDT, qui était domicilié en 1964, rue de Londres à Algrange, donna quelques éléments d'histoire: " En 1909, son grand-père, M. SCHMIDT, prénommé Philipp (d'où l'enseigne de la maison) et installé depuis peu dans la région, décide l'édification de la " Philippsburg ". La construction qu'il voulait isolée s'est bâtie sur un piton du flanc de la colline. Les matériaux, difficilement transportables jusqu'à ce point difficile d'accès, étaient fournis par une carrière toute proche encore en exploitation à cette époque.

Le Café de la Philippsburg ou Philippsbourg à Algrange - Café-restaurant - Habitation
En 1911, se terminèrent les travaux et depuis, à la belle saison, toutes les sociétés locales venaient y donner la fête: une tradition tombée en léthargie et qui de nos jours n'avait plus lieu d'être. Non pas que la population de la " cité aux quatre mines " ne se passionne plus pour ces divertissements sains, mais la fête en plein air n'a plus guère cours et seules les individualités perpétuent la coutume.
Famille en promenade à la Philippsbourg en 1943

Famille en promenade à la Philippsbourg en 1943

Citadelle de l'oubli, " tour d'ivoire " qui préserve des soucis quotidiens, la " Philippsbourg ", (de Philipp le S de SCHMIDT et le mot bourg) si elle perdit en pittoresque, gagna en facilité d'accès grâce à la réalisation d'une route. Même les automobilistes purent atteindre et jouir de ce site merveilleux offrant un panorama remarquable.
Le Café de la Philippsburg ou Philippsbourg à Algrange - Café-restaurant - Habitation
Le Café de la Philippsburg ou Philippsbourg à Algrange - Café-restaurant - Habitation
Le Café de la Philippsburg ou Philippsbourg à Algrange - Café-restaurant - Habitation
Le Café de la Philippsburg ou Philippsbourg à Algrange - Café-restaurant - Habitation

Cette magnifique bâtisse était encore un magnifique bistrot ou café jusque dans les années 1970, fréquenté par les promeneurs et les amoureux du paysage qui ne manquaient pas de s'arrêter pour s'y désaltérer. C'était Pierre et Catherine REGNERI qui avait tenu ce café de 1953 à 1969.

Il y avait même un magnifique paon.....

La Philippsbourg en 1961. Sur la 1ère photo M. REGNERILa Philippsbourg en 1961. Sur la 1ère photo M. REGNERI
La Philippsbourg en 1961. Sur la 1ère photo M. REGNERILa Philippsbourg en 1961. Sur la 1ère photo M. REGNERI

La Philippsbourg en 1961. Sur la 1ère photo M. REGNERI

Le Café de la Philippsburg ou Philippsbourg à Algrange - Café-restaurant - Habitation
Le Café de la Philippsburg ou Philippsbourg à Algrange - Café-restaurant - HabitationLe Café de la Philippsburg ou Philippsbourg à Algrange - Café-restaurant - Habitation

Le bistrot ferma manque de clientèle et fut racheté par Alphonse PENSA, qui en fit une demeure. Il dû s'entourer d'un haut mur car il était souvent visité....

Le Café de la Philippsburg ou Philippsbourg à Algrange - Café-restaurant - Habitation
Le Café de la Philippsburg ou Philippsbourg à Algrange - Café-restaurant - Habitation
Le Café de la Philippsburg ou Philippsbourg à Algrange - Café-restaurant - Habitation

Ce petit domaine qui ressemble à un petit castel ou à un petit manoir, a connu son heure de gloire, les kermesses du 1er mai, les parties de quilles, les bals, prendre un bon bol d'air dans un cadre verdoyant...

Le Café de la Philippsburg ou Philippsbourg à Algrange - Café-restaurant - Habitation
Le Café de la Philippsburg ou Philippsbourg à Algrange - Café-restaurant - Habitation
Le Café de la Philippsburg ou Philippsbourg à Algrange - Café-restaurant - Habitation

Depuis la maison fut plusieurs fois revendue et aujourd'hui elle appartient à la famille RIESTER

Le Café de la Philippsburg ou Philippsbourg à Algrange - Café-restaurant - Habitation
Le Café de la Philippsburg ou Philippsbourg à Algrange - Café-restaurant - Habitation
Le Café de la Philippsburg ou Philippsbourg à Algrange - Café-restaurant - Habitation
Le Café de la Philippsburg ou Philippsbourg à Algrange - Café-restaurant - Habitation

et les sous-bois aux alentours sont toujours aussi plein de lumière en été....

Le Café de la Philippsburg ou Philippsbourg à Algrange - Café-restaurant - Habitation
Le Café de la Philippsburg ou Philippsbourg à Algrange - Café-restaurant - Habitation

Commenter cet article

Urgo 11/09/2016 15:47

J'ai dû y aller boire un coup, deux ou trois fois, pendant la belle saison. Par contre, je n'ai jamais mis les pieds en terrasse. Je me souviens également d'un feu de la Saint Jean, qui se déroula juste en face de l'établissement.

Jean-Christophe 15/03/2016 17:51

Moi je me souviens surtout d'un magnifique paon qui gardait l'endroit, je pense vers 1975..

Urgo 25/08/2013 20:05


En 1970, je me souviens avoir assisté à un feu de la St Jean en ces lieux. Le bistrot était plein à craquer et, il ne fallait pas mourir de soif, sous peine de se déshydrater, avant de
pouvoir commander un demi de bière salvateur !

DAUBER 15/04/2018 04:39

moi j y allai souvent et je me souvient d un âne qu on allait promener

R.S. 29/08/2013 19:34



Un superbe café dans un cadre magnifique....



rose-marie 06/11/2011 13:16


bonjour,je ne connaissais pas l'origine de cette demeure dans les bois mais votre blog est une mine de renseignements sur la ville avec beaucoup de photos et d'explications surtout.
Bravo continuez


R.S. 06/11/2011 20:08



merci à vous



ZANOTTI Nina 04/11/2011 11:21


Bonjour Monsieur Sebben,
je m'appelle Nina Zanotti, je suis étudiante au lycée Saint Exupéry à Fameck. Dans le projet de mon TPE, oral du bac, je réponds à cette problématique "Comment les bars/bistrots ont évolués depuis
l'après-guerre à nos jours" Pour cela nous voudrions illustrer notre projet à l'aide de chiffre ou de stastistiques montrant la diminution des bars dans plusieurs villes. Etant résidante à
Algrange, je me charge de trouver des stats qui pourraient le montrer. Je me suis rendue à la mairie pour recueillir ces informations, mais malheureusement il n'y en avait pas. Ils m'ont donné
votre blog que j'ai visité et votre adresse mail pour vous contacter.
Je voudrais savoir si vous auriez l'amabilité de me fournir quelques informations sur ce sujet, si vous en avez.
Cordialement


R.S. 06/11/2011 00:33



je vous remercie de vous être adressé à moi et je vous envoie un mail vous donnant quelques possibilités d'aides


Cordialement