Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Roland - Algrange d'hier et d'aujourd'hui

ALGRANGE 1927: Bris de vitres à l'église Saint Jean-Baptiste

23 Mai 2013, 18:30pm

Publié par R.S.

Voici un compte-rendu de la Gendarmerie Nationale d'Algrange au Parquet de Metz concernant le bris de vitres  à l'église catholique daté du 16 avril 1927....

001a

Aujourd'hui, seize avril 1927, nous soussignés BRONNER Alfred et KERNEL Xavier, gendarmes à pied, à la résidence de Algrange, département de la Moselle, revêtus de notre uniforme et conformément aux ordres de nos chefs, étant en tournée de commune à Algrange le même jour à huit heures, avons preuve qui suit. Monsieur KIEFFER Louis, 28 ans, curé à Algrange déclare: le 14 avril 1927, à 20 heures pendant la célébration du culte, je me trouvais dans l'église catholique, lorsque j'ai entendu des jets de pierres dans une fenêtre de l'église. Je suis sorti aussitôt et j'ai vu six jeunes garçons qui se sauvaient. J'ai pu rejoindre CEMBORECK Georges et STEPHAN Jacques. Ces derniers interrogés m'ont donné les noms des quatres autres garçons qui sont les suivants: 1° MEJERUS rue Clemenceau n°27 - 2° MINCI Jacques rue Clemenceau n°37 - 3° KRAUT Léon, rue Clemenceau n°16 et TERNARD Edmond, rue de la Paix n°8. La fenêtre où les pierres ont été jetées présente deux trous d'une grosseur d'un oeuf. Actuellement je ne puis évaluer le préjudice causé qui ne pourra l'être que sur présentation de la facture de l'ouvrier spécialiste. Lecture faite et signé.

MINCI Jacques, 10 ans écolier demeurant chez ses parents rue Clémenceau n°37 à Algrange, né le 17 octobre 1916 à Valle Dei Signori (Italie) de Osvaldo et de Tempestini Rosa déclare: " Le 14 avril 1927, vers 20 heures en compagnie de Stephan Jacques, Kraut Léon, Mejerus Alois, Ternard Edmond et Cemboreck Georges, je me suis rendu près de l'église catholique à Algrange pour jouer. Cemboreck Ternard et Mejerus ont jeté des marrons dans les vitres de l'église. Je n'ai pas vu s'ils ont jeté des pierres et j'ignore si des vitres ont été brisées. Je certifie que je n'ai rien jeté dans les vitres." Lecture faite et signé.

STEPHAN Jacques, 14 ans, sans profession, demeurant chez ses parents rue Clémenceau n°28 à Algrange né le 22 février 1913 à Lampertsbeck (Bas Rhin) de Joseph et de Apfelbeck Catherine, déclare en présence de son père: " Le 14 avril 1927, vers 20 heures je me trouvais près de l'église catholique à Algrange avec mes camarades Kraut,Mejerus, Ternard, Cemboreck et Minci. Cemboreck et Ternard et Mejerus ont jeté des marrons dans les vitres de l'église mais je n'ai pas vu si ces dernières ont été brisées. Le curé est sorti de l'Eglise et nous nous sommes sauvés. Je nie avoir jeté des marrons et je n'ai pas vu si les autres ont jeté des pierres."  Lecture faite et signé

KRAUT Léon, 9 ans, écolier demeurant chez ses parents rue Clémenceau n°16 à Algrange, né le 6 juillet 1917 à Hayange de Louis et de Eseh Marguerite, déclare en présence de sa mère: " Le 14 avril 1927, vers 20 heures, j'ai joué avec Minci, Stephan, Mejerus, Ternard et Cemboreck près de l'église catholique à Algrange. J'ai vu Mejerus, Cemboreck et Ternard jeter des marrons dans les vitres de l'église. A aucun moment ils n'ont jeté des pierres. Le curé étant sorti de l'Eglise, nous nous sommes sauvés. Je n'ai pas vu si les vitres ont été brisées et je certifie que je n'ai rien jeté. " Lecture faite et signé 

MEJERUS Alois, 10 ans, écolier demeurant chez ses parents rue Clémenceau n°27, né le 11 juillet 1916 à Algrange de Jacques et de Anna Lentz, déclare en présence de sa mère: " Le 14 avril 1927, vers 20 heures, j'ai joué près de l'église catholique avec Minci, Stephan, Kraut, Ternard et Cemboreck. Il est vrai que j'ai jeté des marrons dans les vitres de l'église mais sans les casser. Cemboreck et Ternard en ont jeté également et j'ai vu que ces deux derniers avaient brisé les vitres. A un moment donné le curé est sorti de l'Eglise et    nous avons pris la fuite. Minci, Stephan et Kraut n'ont rien jeté. Je puis certifier qu'aucun de nous trois n'a jeté des pierres. C'est bien des marrons que Cemboreck et Ternard avaient jeté dans les vitres." Lecture faite et signé

Madame Mejerus née Lentz Anna, 52 ans, épicière demeurant rue Clemenceau n°27 à Algrange déclare: " Mon fils Alois m'a dit hier, 15 avril courant qu'il avait jeté des marrons dans les vitres de l'église catholique à la veille du 14 avril courant. Mais il m'a dit que ce n'était pas lui qui avait brisé les vitres mais bien Cemboreck et Ternard ". Lecture faite n'a pas signé

CEMBORECK Georges, 14 ans, sans profession demeurant à Algrange rue Clémenceau n°26, né le 13 janvier 1913 à Piennes (Meurthe et Moselle) de Georges et Hild Elisabeth déclare: " Le 14 avril 1927, vers 20 heures, j'ai joué près de l'église catholique à Algrange avec Minci, Stephan, Ternard, Kraut et Mejerus. Nous avons jeté des marrons sur un oiseau qui se trouvait sur le bord du toit de l'église. Je ne puis vous dire si j'ai brisé une vitre car le curé étant sorti de l'Eglise, nous avons pris la fuite. Ayant été rejoint par ce prêtre, il m'a dit qu'on avait brisé des vitres. J'ignore si c'est moi ou un de mes camarades qui a causé ce dommage. Je vous certifie que nous avons jeté des marrons et non des pierres." Lecture faite et signé

Madame Urban, née Hild Elisabeth, 35 ans, ménagère demeurant à Algrange rue Clémenceau n°26, mère du jeune Cemboreck déclare: " Hier, 15 avril, mon fils Georges m'a dit qu'il avait jeté des marrons sur le toit de l'église catholique à la veille du 14 avril courant. Il ne m'a pas dit qu'il avait brisé des vitres. Je sais que je suis responsable de mon fils " Lecture faite et signé

TERNARD Edmond, 15 ans, ouvrier d'Usines demeurant rue de la Paix n°26, né le 26 mars 1912 à Lyon de Edmond et de Estelle Choley déclare: " Le 14 avril 1927, vers 20 heures, je me trouvais près de l'église catholique à Algrange avec Minci, Stephan, Cemboreck, Kraut et Mejerus. Nous avons lancé des marrons le toit de l'église où se trouvait un moineau. Le curé est sorti de l'Eglise et nous avons pris la fuite. J'ignore si c'est moi ou Cemboreck ou Mejerus qui a brisé un carreau. Néanmoins j'ai entendu un craquement qui ressemblait à un bris de vitre. Je puis vous certifier que nous avons jeté des marrons mais non des pierres. Je n'ai pas vu Minci, Kraut et Stephan jeter des marrons dans les vitres." Lecture faite et signé

Madame Ternard, née Estelle Choley, 42 ans, ménagère demeurant rue de la Paix n°8 à Algrange déclare: " J'ignore complétement le fait que vous reprochez à mon fils Edmond. Il ne m'a jamais dit qu'il avait jeté des marrons dans les Hier, 15 avril, mon fils Georges m'a dit qu'il avait jeté des marrons dans les vitres de l'église catholique Je sais que je suis responsable pour mon fils. " Lecture faite et signé

002

Nous constatons que deux losanges de deux vitraux sont percés et sont par ce fait inutilisables. Ces vitraux sont à quatre mètres de hauteur et se trouvent sur le côté droit de l'église.

Des renseignements recueillis, il résulte que les familles de ces jeunes garçons sont bien considérés dans la commune d'Algrange. Ils n'ont jamais donné lieu à des remarques défavorables. Les jeunes Minci, Kraut et Mejerus fréquentent assidûment l'école.

Deux expéditions; la première à Monsieur le Procureur de la République à Metz; la deuxième à nos chefs.

Fait et clos à Algrange le seize avril 1927....

Commenter cet article

becker 11/08/2013 08:09


Une époque ou les jeunes ont du recevoir une de ces raclés! qui devait certainement les vaccinés contre l'envie de recommencer... maintenant on ferai un "rappel à la loi" inutile et ridicule..

R.S. 15/08/2013 22:15



Les temps ont bien changé....



Yves Billon-Laroute 24/05/2013 00:48


Au moins là les noms étaient écrit !

Yves Billon-Laroute 24/05/2013 00:46


Alors ça j'aime !