Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Roland - Algrange d'hier et d'aujourd'hui

L'école de filles rue Clemenceau à Algrange (aujourd'hui Square des Marronniers)

10 Juin 2014, 17:15pm

Publié par R.S.

D'abord école de garçons, elle deviendra école de filles avant d'être démolie en 1981  
 - Cette école se situait rue Clemenceau où se trouve actuellement le monument aux morts des Anciens Mineurs.

 - Le 3 juillet 1892, on inaugura l’école nouvellement construite face à l’église catholique. Au début, elle fut uniquement école de garçons, avec 6 classes. En contrebas, dans la cour, dans une maison séparée, il y avait 4 appartements pour les instituteurs. En 1926, il y avait dans cette école 7 classes que fréquentaient 350 élèves.

L'école en 19071907

1913, l'école de garçons rue Clemenceau et la charette du fabricant de meubles KOHLER-PIGNON qui a sa fabrique juste à côté (l'actuel restaurant A la Fourchette du Mineur)

1913 Ecole et charette Kohler-Pignon

1915, l'école de garçons rue Clemenceau
1916 Ecole garçons

1920, classe de garçons. A gauche au 1er rang Pierre REIFFERSPierre REIFFERS 1er rang et 1er - gauche - 1920

         - A partir de 1927, les garçons catholiques qui étaient dans une seule classe à l’école de la mairie furent envoyés pour la moitié à l'école du Chemin des Dames et pour l’autre moitié dans celle-ci.

L'école de garçons rue Clemenceau en 1930
1930 Ecole garçons                                    
         - En mai 1933, le Conseil municipal décida d’une nouvelle organisation scolaire où il serait avantageux de loger les 9 classes de filles de l’école Wilson dans cette école qui comprenait maintenant 10 classes.

Classe de filles en 19351935-Ecole-filles-Clemenceau
         - Le préfet accorda le transfert le 7 juillet 1933 pour la rentrée du 1er octobre 1933, sous réserve que les urinoirs soient transformés en W.C. pour former 27 cases pour les 9 classes de filles, et qu’un préau soit édifié, car les couloirs constituaient un abri trop insuffisant pour les fillettes. C’est à ce moment là que l’école de garçons devint école de filles. Mathilde BERWEILER en fut la directrice avant 1945.

L'école de filles rue Clemenceau pendant l'occupation

1945 Ecole filles

Distribution des brioches pour le 14 juillet 1945 dans la cour de l'école  1945 (14 07) b 1945 (14 07) a 1945 (14 07) c

        - Puis, après la libération, ce fut Mlle Louise DERRUAU de 1946 à 1967 et Irène REDT de 1967 à 1970. En 1970, les autorités académiques déclarèrent cette école vétuste. Le bâtiment fut désaffecté et l’on profita de la circonstance pour transformer les autres établissements en école mixte de quartier.

Défilé

Avant d’être détruite elle servie également de dortoir lors des échanges franco-allemand où des jeunes Allemands venaient pour entretenir les tombes de militaires au cimetière d’Algrange. En 1981, cette école fut démolie et ce grand espace devenu libre, entre les rues Clemenceau et Saint-Jean, fut aménagé au mieux.

Article du Républicain Lorrain du 27 mars 1981

1981 (08 03) Démolition de l'école des filles

Les marronniers et les sapins existant furent conservés, on y ajouta d’autres essences pour rendre le site encore plus harmonieux. Le terrain étant en pente, plusieurs paliers furent nécessaires. Le premier dans la partie supérieure fut transformé en aire de parking pour une trentaine de voitures. Quant à la partie inférieure elle sert aux joueurs de pétanque, aux promeneurs et aux enfants. Des bancs, des toilettes, des tourniquets… sont reliés par des allées inscrites dans un magnifique cadre de verdure. " Le square des Marronniers "  fut inauguré en novembre 1981.

1981 (24 11) Inauguration du sqare des Marronniers

Destruction de l'école des filles en 1981 pour faire le square des marronniers.

1981      

1981 Destruction         

1981 b       

1981 a     

1979 

1981 hiver              

1981 c

         - Enseignantes y ayant exercé : (de 1944 à 1970) Mmes. Ginette WERNERT, Denise SAUTON, Elise BAUVERT, Elfriede SCHREPFER, Micheline HOFFBECK, Yvonne THIEL, Denise ACKERMANN, Lucienne CLEMENT, Angeline ALVES, Joséphine JUNG, LIENHARDT…

1981 Square

      
                                            

Commenter cet article