Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Roland - Algrange d'hier à aujourd'hui

N° 24 rue Foch à Algrange - Coiffeur

16 Mars 2016, 07:15am

Publié par R.S.

Le n° 24 de la rue Foch a abrité depuis plus d'un siècle des coiffeurs, mais à subi des modifications sur sa façade et surtout en toiture (ajout d'étage supplémentaire, puis suppression de mansardes, comme le montre ces cartes à différentes périodes.....

N° 24 rue Foch à Algrange - CoiffeurN° 24 rue Foch à Algrange - Coiffeur
N° 24 rue Foch à Algrange - CoiffeurN° 24 rue Foch à Algrange - Coiffeur

Arrivé à Algrange en 1909 comme apprenti coiffeur, Eugène SCHAEFFER, enfant du Bitcherland (pays de Biche) fils de garde-chasse et garde-forestier, voulait exercer le même métier que son père. Mais le destin en a décidé autrement. Apprenti-coiffeur dans ce salon pour hommes et femmes sous la direction de patrons allemands, il le restera jusqu'en avril 1919, date à laquelle il prend le salon à son compte et exerce le métier de maître-coiffeur en ayant cinq apprentis. Trois étaient occupés à coiffer et raser les hommes et deux s'occupaient de la beauté des femmes, et cela, jusqu'à fin octobre 1972, date à laquelle il fait valoir ses droits à la retraite.

Le salon de coiffure tenu par M SCHAEFFER en 1919-20

Le salon de coiffure tenu par M SCHAEFFER en 1919-20

Quelques années plus tard.....
(A cette époque jusque dans les années 70, le trottoir était beaucoup plus large avec des escaliers qui commençaient sur le trottoir pour beaucoup de maisons)
N° 24 rue Foch à Algrange - Coiffeur
Dans les années 50, le salon a subi pas mal de dégats en raison d'un incendie. La remise en état est effectuée par la famille tandis que le salon peut continuer à fonctionner dans une pièce qui a été épargnée par l'incendie et aménagée par la famille pour garder et satisfaire la clientèle.
Le personnel n'exerçait pas seulement au salon. Il fallait aussi, à l'époque, coiffer, raser les personnes malades de l'hôpital des mines et forges d'Algrange. Les apprentis étaient logés dans les chambres mansardées au-dessus de la maison jusqu'en 1960, année de la fin de l'apprentissage dans ce salon...
N° 24 rue Foch à Algrange - Coiffeur

Depuis près de cinquante années maintenant, le lieu est tenu par César BONVICINI , bien connu dans la localité, pas seulement pour ses coupes de cheveux mais également pour sa participation dans le monde sportif et le tennis en particulier.

N° 24 rue Foch à Algrange - CoiffeurN° 24 rue Foch à Algrange - Coiffeur
N° 24 rue Foch à Algrange - CoiffeurN° 24 rue Foch à Algrange - Coiffeur

En 2016, César BONVICINI est toujours fidèle au poste pour le plus grand plaisir de sa clientèle masculine. César passera peut-être à son tour le flambeau quand l'heure de la retraite aura sonné pour lui, permettant ainsi à ce salon de devenir pourquoi pas, plusieurs fois centenaire qui sait...

César BONVICINI dans son salon de coiffure

César BONVICINI dans son salon de coiffure

Pulvérisateur d'After Shave.., ciseaux, peigne-rasoir, tondeuse..., matériel de barbier. Il a gardé de nombreux accessoires de coiffeur de ses débutsPulvérisateur d'After Shave.., ciseaux, peigne-rasoir, tondeuse..., matériel de barbier. Il a gardé de nombreux accessoires de coiffeur de ses débuts
Pulvérisateur d'After Shave.., ciseaux, peigne-rasoir, tondeuse..., matériel de barbier. Il a gardé de nombreux accessoires de coiffeur de ses débutsPulvérisateur d'After Shave.., ciseaux, peigne-rasoir, tondeuse..., matériel de barbier. Il a gardé de nombreux accessoires de coiffeur de ses débuts
Pulvérisateur d'After Shave.., ciseaux, peigne-rasoir, tondeuse..., matériel de barbier. Il a gardé de nombreux accessoires de coiffeur de ses débutsPulvérisateur d'After Shave.., ciseaux, peigne-rasoir, tondeuse..., matériel de barbier. Il a gardé de nombreux accessoires de coiffeur de ses débuts

Pulvérisateur d'After Shave.., ciseaux, peigne-rasoir, tondeuse..., matériel de barbier. Il a gardé de nombreux accessoires de coiffeur de ses débuts

Commenter cet article
U
Lorsqu'il a repris le salon de coiffure, celui-ci était encore à l'ancienne, avec son mobilier d'époque. Je pense que le cadre n'était pas à sa convenance, alors, il a tout modernisé. Autrement dit, il lui a retiré une partie de son âme, à ce salon de coiffure. Je n'ai jamais pensé à lui demander, ce qu'était devenu l'ancien décor. Il parait que les lavabos étaient en marbre, et les glaces entourées de moulures.
Répondre
M
Plusieurs générations de ma famille y sont allés et ... continuent! Du moins, ceux encore là...
Répondre
R
salut j'aimerai savoir si les ustensiles qui se trouve sur la photo ou il y a le blaireau le bol et le vapo vous les vendez si oui combien merci d'avance
Répondre
R
Désolé, son matériel n'est pas à vendre
U
<br /> Eh oui, qu'il ne nous laisse pas tomber comme ça, le César, avant d'avoir trouvé un repreneur.<br /> <br /> <br /> Cela fait moult années que j'aie mes habitudes chez lui et à ma connaissance, il est le seul coiffeur pour hommes dans le secteur. Hormis le salon du Super U, je n'en connais point<br /> d'autres. Comme je le lui ai dit un jour, il a une situation monopolistique non-négligeable, depuis que la concurrence toute proche a disparu. Il y a eut, il me semble, 2 candidats qui ont tenté<br /> l'expérience, sans succés. Puis vint s'installer un marchand de vin et aujourd'hui, c'est un cabinet d'infirmières. Quant au César lui, il tient toujours la route.<br /> <br /> <br /> Souhaitons lui donc, sans vouloir couper les cheveux en quatre, une longévité professionnelle sereine et heureuse.<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
R
<br /> <br /> Eh oui c'est un des derniers anciens commerçants d'Algrange toujours en place!!!<br /> <br /> <br /> <br />