Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de Roland - Algrange d'hier et d'aujourd'hui

N° 32 rue Jean Burger à Algrange - Salon de coiffure - Epicerie - Mercerie - Poissonnerie - Habitation

22 Mars 2020, 08:30am

Publié par R.S.

Avant 1918, au n° 32 de la rue Jean Burger actuelle (avant Bahnofstrasse ou rue de la Gare) il y avait un salon de coiffure et tabac, exploité par Karl KLÖPFER....

N° 32 rue Jean Burger à Algrange - Salon de coiffure - Epicerie - Mercerie - Poissonnerie - Habitation

Puis après la première guerre mondiale, un autre commerce (dont j'ignore la fonction). Le 15 février 1934, ce fut Pierre VIGNALI qui exploita ce commerce en tant qu'épicerie-fruiterie et mercerie.....

Publicité de 1935-1936
Publicité de 1935-1936

Publicité de 1935-1936

A cette époque pour fidéliser les clients, des timbres étaient donnés pour coller sur un collecteur pour avoir des remises.....

N° 32 rue Jean Burger à Algrange - Salon de coiffure - Epicerie - Mercerie - Poissonnerie - Habitation
Il possédait également en face, (au n°13 de cette même rue) une poissonnerie.....
Longtemps après sa fermeture, ce commerce fut transformé en habitation comme beaucoup d'autres commerces de la ville.........
N° 32 rue Jean Burger à Algrange - Salon de coiffure - Epicerie - Mercerie - Poissonnerie - Habitation

La porte d'entrée de ce magasin a été obstruée et une autre a été créée dans le couloir à gauche....

N° 32 rue Jean Burger à Algrange - Salon de coiffure - Epicerie - Mercerie - Poissonnerie - HabitationN° 32 rue Jean Burger à Algrange - Salon de coiffure - Epicerie - Mercerie - Poissonnerie - Habitation

Commenter cet article

Urgo 30/03/2020 22:35

Ne l'oublions pas, Algrange fut une ville prospère et dynamique. Grâce notamment à ses mines et son industrie sidérurgique.

Roland 28/12/2014 10:24

Oui il faut, que les anciens n'oublient pas et que les jeunes sachent ce qu'il y avait avant car tout change si vite.....

Josette Bremec 27/12/2014 14:17

J'ai plein de bons souvenirs de Monsieur Pierrot, on ne l'appelait jamais Monsieur Vignali, de sa femme Anna et bien sûr de leur fils, le Menico sans oublier ses parents la nonna et le nounoug ! c'était ma rue quand j'étais petite ! :)